BE HAPPY

Self confidence

For english scroll down…

Vous arrive t-il de penser “Je ne suis pas assez …”?

Je suis passé par là, j’ai eu une période où tout me semblait être hors de portée. Je ne me sentais pas assez « jolie », pas assez « interessante », je me disais toujours « je n’ai pas le temps », j’avais peur de me tromper de voie… J’ai mis 2 ans avant de lancer mon blog, j’ai pris confiance en moi petit à petit et j’espère pouvoir partager avec vous quelques clefs à mettre en place dès aujourd’hui.

#1 Vous êtes assez « … »

Il se peut que vous manquiez de confiance en vous si :
⁃vous avez un projet mais vous n’arrivez pas à commencer. Si c’est le cas, commencer par lire mon autre post ici.
⁃vous aimeriez faire certaines choses mais n’osez pas (cela vous semble hors de portée)
⁃vous cherchez a être reconnue par les autres
⁃vous vous comparez et souvent vous vous dévalorisez

Parfois aussi on recherche à être légitime vis-à-vis du monde, on essaie de suivre des « règles » ou à être conforme à ce que l’on définit comme « normal ». Il y a beaucoup de situations où vous ne vous considérez pas assez « bien », et cela c’est parce que vous vous comparer.

#2 On arrête la comparaison

Se comparer est une forme de séparation. Vous jugez quelqu’un de bien ou de mauvais, plus ou moins … et dans ce cas present, vous jugez que vous êtes moins bien ou pas assez.
Autrement dit, vous interprétez le verre à moitié vide ou bien à moitié plein.

Quand vous vous comparez :
⁃vous créez un écart entre vous et les autres.
⁃vous faites une déclaration basée sur votre perception du monde et vos croyances souvent limitantes.
⁃vous êtes dans votre tête et vous vous créez une histoire souvent sans « happy end ».

Commencez à faire attention à vos pensées et essayez de moins voire même de ne pas juger. Si vous pouvez être conscient de toute pensée qui apparaîtra, vous vous rendez compte de combien vous apportez un jugement à toutes les choses qui se passent autour de vous.

Au lieu de cette approche de jugement, remplacer le bien ou le mal par l’écoute et le calme. Écoutez et regardez autour et ralentissez.
Vous vous rendez compte rapidement que toutes ces pensées prennent beaucoup de votre énergie.
Nous ne sommes effectivement pas pleinement présents dans le moment, nous faisons des hypothèses, nous sommes en position de defense face aux autres.

Il y a aussi un autre domaine où l’on se compare beaucoup et c’est avec son corps. J’en ai parlé ici si vous souhaitez des conseils précis dans ce domaine,

#3 Qu’est-ce que c’est avoir confiance en soi?

Vous êtes vous deja demandé qui considérez vous comme super confiant. Il se peut que ce soit cette fille au bureau qui a eu une promotion et à qui tout réussit, ou celui qui a eu le courage d’aller au bout de ses idées. On associe souvent la confiance en soi avec la réussite et le fait que rien ne peut perturber ces personnes.

Les personnes que nous définissons comme confiantes sont en réalité celles qui savent gérer les moments difficiles mieux que les autres et apprécier les bons moments.

La confiance en soi c’est accepter d’échouer, d’être mis au défi, d’avoir de mauvaises journées, de ne pas avoir le retour immédiat de nos efforts mais aussi profiter à 100% lorsque les choses vont bien!

#4 Ce qui va vous aider

* Faire une liste de vos points forts et de vos faiblesses

Commencez à réaliser que la confiance est une croyance qui repose sur la connaissance de vos forces et de vos faiblesses. Cela peut sembler facile mais cela ne l’est pas pour tout le monde. En plus de vous connaitre, il est important d’accepter vos qualités et vos défauts au quotidien et savoir s’en accommoder.

* Trouver ce qui vous fera vous sentir bien quand vous vous sentez moins confiant

Vos envies/projets vont tôt ou tard susciter des choses qui vous plairont moins ou qui vous feront peur… Il faut être se preparer à passer ces moments.

Ce que vous aimer le plus faire doit vous motiver à faire les taches plus ingrates.

Visualiser ces moments de bonheur quand une difficulté se présente, ce seront vos batteries de secours en cas de baisse d’énergie et vos armes face aux difficultés.

* Ralentir et être en pleine conscience 

Commencer par faire plus de pauses. Prendre le temps de réfléchir aux points ci dessus est une première étape.
Au quotidien, cela aide de noter ce qui se passe en vous, vos pensées, vos idées, ce que vous ressentez. Soyez a l’écoute de vos sensations.

Etre consciente de ce qui se passe en moi m’a beaucoup aidé. J’ai ralenti et réussi a ne plus réagir ( ce qui se traduisait souvent par l’énervement ou les pleurs). Cela m’a servi dans mon travail, dans mon rôle de mère, face à ma famille… Laissez passer…

* Créer

Cela peut être cuisiner, dessiner, marcher, apprendre… se mettre en mode action est un bon moyen de savoir ce que l’on sait faire et ce que l’on aime faire. Cela nous force à arrêter de rêvasser devant Instagram ou des series tele… Et oui, Internet et les médias sociaux ne comptent pas dans les activités créatives.

Ces quelques conseils sont pour moi les points clefs pour bâtir la confiance en soi. Cela peut paraitre simple mais cela implique beaucoup d’introspection et de temps calme.

J’espère que cela vous aidera et surtout n’hesitez pas à me laisser vos commentaires.

∞ em live love ∞


ENGLISH VERSION


Be self-confident

Do you happen to think :  « I’m not enough … » ?

I went through there, I had a period when everything seemed to me out of reach.
I did not feel enough “pretty”, not enough “interesting”, I always said to myself “I do not have the time”, I was afraid to be wrong …

I took 2 years before launching my blog, I gained confidence in myself little by little and I hope to share with you some key things for you to action now.

# 1 You are pretty “…”

You may lack confidence in yourself if:
⁃ you have a project but you cannot get started. If so, start by reading my other post here.
⁃ you would like to do things but do not dare (this seems out of reach)
⁃ you seek to be recognized by others
⁃ you compare and often you devalue yourself

Sometimes we try to be legitimate in relation to the world, we try to follow “rules” or to conform to what we define as “normal”. There are many situations where you do not consider yourself “good enough” and that is because you compare yourself.

# 2 Stop the comparison

To compare oneself is a form of separation. You judge someone good or bad, more or less … and in this present case, you think you are less good or not enough.
In other words, you interpret the glass half empty or half full.

When you compare:
⁃ you create a gap between yourself and others.
⁃ you make a statement based on your perception of the world and your limiting beliefs.
⁃ you are in your head and you create a story which is often without happy ending.

Begin to pay attention to your thoughts and try less or even not to judge. If you can be aware of any thought that will appear, you will realize how much you are being judgmental at all the things that are going on around you.

Instead of this approach of judging, replace it by listening and calm. Listen, look around and slow down. You quickly realize that all these thoughts take a lot of your energy.
We are not fully present at the moment, we make assumptions, we are in a position of defense against others.

There is also another area where one compares very much and it is with his body. I talked about it here if you want some specific advice on this area.

# 3 What is self-confidence?

You’ve already wondered who you consider to be super confident. It may be this girl in the office who has had a promotion and who is so successful, or the one who has had the courage to get to the end of his/her ideas. Confidence is often associated with success and the fact that nothing can disrupt those people from it.
The people we define as confident are actually those who know how to handle hard times better than others and enjoy fully the good times.

Self-confidence means accepting to fail, being challenged, having bad days, not having the immediate return of our efforts but being delighted 100% when things are going well!

# 4 What Will Help You

* Make a list of your strengths and weaknesses

Begin to realize that trust is a belief that relies on knowing your strengths and weaknesses. This may seem easy but it is not for everyone. In addition to knowing who you are, it is important to accept your qualities and defaults on a daily basis and know how to adapt.

* Find what will make you feel good when you feel less confident

Your desires / projects will sooner or later bring things that will please you less or that will frighten you … You have to be prepared to spend those moments.

What you love most do is there to motivate you to make the most ungrateful parts.

Visualize these moments of happiness when a difficulty arises, it will be your backup batteries in case of energy drop and your weapons facing the difficulties.

* Slow down and be conscious

Start by making more pauses. Taking the time to think about the above points is a first step.
On a daily basis, this helps to note what is happening in you, your thoughts, your ideas, what you feel. Be attentive to your sensations.

Being aware of what is going on in me has helped me a lot. I slowed down and managed to stop reacting (which often resulted in nervousness or crying). It served me in my work, in my role as mother, in front of my family … Let go …

* Create

This can be cooking, drawing, walking, learning … getting into action mode is a good way to know what you know how to do and what you like to do. This forces us to stop daydreaming in front of Instagram posts or tv shows… And yes, the Internet and social media do not count in creative activities.

These few tips are for me the key points to build self-confidence. This may sound simple but it involves a lot of introspection and calm time. I hope this will help you and especially do not hesitate to leave me your comments.

∞ em live love ∞

Andrew Ruiz

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *